Total War Arena : un mix efficace entre RTS et MOBA

Total War Arena est axé sur le côté multijoueur en proposant des affrontements aussi intenses que dynamiques opposant deux équipes de 10 joueurs chacune. Cet opus représente un savant mélange entre la stratégie, l’histoire et l’univers des MOBA (multiplayer online battle arena), ces arènes de bataille en ligne multijoueur et très en vogue comme le prouve le succès aussi de Fortnite.

Comme en témoigne le succès de son plus grand émissaire League of Legends, dont les compétitions sont suivies pas un nombre grandissant de joueurs d’années en années. Ce nouvel opus s’écarte ainsi du style RTS (stratégie en temps réel) classique en offrant un mixte entre RTS et MOBA. Il surfe ainsi sur le succès de ce genre de jeux.

Warming offre aux joueurs un concept innovant en s’inspirant du style des MOBA pour l’adapter à celui d’un RTS. Contrairement aux RTS classiques orientés sur la campagne solo.

L’importance de l’histoire

Sur fond d’un cadre historique, le jeu donne la possibilité d’incarner les plus grands stratèges de l’antiquité, d’Alexandre à Jules César, en passant par Hannibal, Vercingétorix ou encore Léonidas. Chaque unité et général possède une description historique bienvenue décrivant son rôle au cours de l’histoire. Le jeu offre ainsi la possibilité de revivre les grandes batailles de cette période en proposant des cartes historiques diversifiées.

Le joueur se retrouve ainsi plongé dans la bataille de Salerne, celle des Thermophiles ou encore la célèbre bataille de Marathon. Chaque joueur à la possibilité de choisir son commandant, en l’occurrence un personnage historique et de définir ses trois unités qu’il commandera sur le champ de bataille avant chaque partie.

Des mécanismes dynamiques au service de la stratégie

Total War Arena

Si, dans la série Total War le joueur est habitué à contrôler un grand nombre de troupes. Ici, il faudra faire avec vos alliés et la coopération, ainsi que la synchronisation seront de mise pour remporter la victoire. Deux options de victoires sont ainsi possibles. L’annihilation totale de vos adversaires ou la capture de leur base.

Un chronomètre de 15 minutes est également présent, limitant le temps de bataille. S’il arrive à échéance, l’équipe qui dispose du plus de troupes en vie remporte la bataille.

L’ensemble de ces éléments offre ainsi un cadre historique intéressant permettant de tester ses aptitudes de stratège militaire. Comment ? En incarnant un commandant de légende et en dirigeant ses troupes lors de batailles aussi intenses que courtes.

Ensuite, l’ensemble des unités est ainsi à la disposition du joueur, allant de l’infanterie à l’artillerie en passant par la cavalerie. Il y en a pour tous les goûts et les styles. Comme dans la série, chaque commandant possède ses propres capacités le rendant plus apte à jouer avec telle ou telle unité.

Ainsi si vous jouez Alexandre le Grand la cavalerie sera à privilégier. Ou au contraire si vous voulez revivre la célèbre défense des Thermopyles, les hoplites seront vos alliés.

Mais après libre à vous de mixer vos troupes pour définir le style de troupes et le commandant qui est le plus adapté pour vous. Si vous voulez opter pour des archers avec Léonidas, vous pouvez le faire. Cependant, attention certaines capacités ne s’activent qu’avec un style de troupe en particulier.

Un concept novateur et rafraîchissant

total war arena

Pour conclure cet opus, diffère largement de ces prédécesseurs. Tout comme Total War Warhammer qui s’écartait du cadre historique. Ce dernier y retourne clairement. Mais en s’ouvrant au grand public et en réduisant drastiquement la durée des batailles avec des mécanismes simplifiés. Surement un peu trop peut-être pour certains.

Mais tout en gardant ce qui fait un Total War, la stratégie militaire, la science du placement, l’anticipation et la gestion des forces et faiblesses de chaque unité.

Un jeu qui apporte vraiment du plaisir !

De plus, tout l’aspect de conquêtes et jeu de plateau est remplacé par un système d’expérience divisé en 10 tiers. Ils offrent chacun de nouvelles unités plus puissantes que l’on peut améliorer en jouant avec elles en jeu. Le système est un peu long pour arriver jusqu’au dernier tiers. Mais qu’importe, le plaisir de jeu est là.

Car, quelle satisfaction que de pouvoir incarner, même l’espace de quelques minutes un Hannibal et ses fameux éléphants et fondre sur ses ennemis, puis piétiner ses troupes et faire rugir ses éléphants afin d’instaurer la peur et désorganiser les rangs adverses.

Le jeu ne plaira peut-être pas aux puristes. Néanmoins, nous le conseillons à tous les curieux qui ont toujours voulu essayer un Total War sans vouloir s’investir plusieurs heures durant. Comme tout bon MOBA, il possède un côté addictif donnant l’envie de relancer une nouvelle bataille.

Alors à vos épées et boucliers et bienvenues sur le champ de bataille.

Partagez si vous avez aimé cet article !

Moi & les JEUX !

Comme tout le monde, j'aime joué ! “L’image du jeu est sans doute la moins mauvaise pour évoquer les choses sociales.” Pierre Bourdieu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.