Manchester United poursuit Football Manager

Comme les grandes organisations sportives ont l'habitude de le faire, Manchester United devient délicat quant à l'utilisation de son nom.
78 / 100

Comme les grandes organisations sportives ont l’habitude de le faire, Manchester United devient délicat quant à l’utilisation de son nom. La Premier League anglaise a déposé une plainte contre Sega et Sports Interactive pour l’utilisation du nom de l’équipe dans la série Football Manager.

Ils contestent la manière dont la série peut « bénéficier d’une association avec la culture gagnante du club et les valeurs de sa marque » sans pour autant débourser de l’argent pour acheter les écussons de l’équipe.

Une violation du logo et de la marque ?

Selon The Guardian, EPL affirme que « Sega et SI ont violé sa marque sur son logo en n’utilisant pas le blason officiel de Manchester United dans le jeu » et en utilisant plutôt un blason plus générique qui ressemble beaucoup à celui de MU. Ils soutiennent que «les consommateurs s’attendent à voir le blason du club à côté du nom de Manchester United… et ce non-respect équivaut à une utilisation illicite».

Sega et Sports Interactive soulignent que le nom de Manchester United est utilisé dans les séries Football Manager et Championship Manager depuis 1992 «sans plainte du demandeur». Nous ne sommes pas des avocats spécialisés dans le droit d’auteur mais a priori le précédent doit être conséquent. Ils accusent à leur tour EPL d’avoir tenté d ‘«empêcher la concurrence légitime dans le domaine des jeux vidéo en empêchant les parties non autorisées par le demandeur d’utiliser le nom de l’équipe de football de Manchester United dans ces jeux».

EPL semble également faire référence à des mods d’utilisateurs pour Football Manager dans un amendement proposé à leur revendication, les appelant des fichiers téléchargeables contenant des répliques de marques de commerce, que les consommateurs incorporent ensuite dans le jeu.

Apparemment, ils croient que Sega et Sports Interactive contournent le besoin d’une licence en « faisant la promotion des fournisseurs de correctifs de diverses manières et, bien sûr, ils en ont directement bénéficié en évitant d’avoir à prendre une licence et en augmentant les ventes de leur jeu. « 

On ne doute pas que des mods reproduisant la crête de MU existent. Les communautés de mod pour toutes sortes de jeux contiennent des marques de marque levées. On ne pense pas avoir vu un développeur promouvoir activement des mods créés par les utilisateurs qui portent atteinte aux droits d’auteur.

Ce serait une décision assez stupide pour biens des raisons et un mauvais calcul pour le club anglais sur le long terme.

Comme dernière friandise, Sega ajoute que « le personnel du demandeur d’asile travaillant dans les équipes d’analyse des données et de dépistage a contacté SI à plusieurs reprises pour demander l’accès à la base de données de Football Manager à des fins de dépistage et de recherche », ce qui est un clap back.

Qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.